Quarantenaire du CERDOTOLA

Croisade internationale pour la reconsidération des Cultures Patrimoniales d’Afrique

Enraciner l’Emergence de l’Afrique!

CIC 2017

CERDOTOLA International Conference (CIC) 2017

Theme: ‘‘African Cultural and Scientific Institutions in the Stakes of Emergence and Renaissance’’

This Conference falls within the framework of deepening the reflections and actions undertaken by CERDOTOLA since 2009 with the aim of strengthening African Cultural institutions. It will assess the state of affairs concerning African cultural and scientific institutions (CSI) in order to highlight the imperative and potential of their position at the centre of efforts geared at fulfilling Africa’s destiny in relation to the highest political and strategic stakes.

About 300 participants are expected: international experts and representatives of states, lecturers and researchers from universities and research centres worldwide, representatives of diverse invited or partner institutions and international agencies : UNESCO, AU, OIF, ADB, NEPAD, ECCAS, EMCCAS,ECOWAS, WAEMU, UNECA, SADEC, EAC, ACP, UBA, etc.


It aims to structure scientific reflections and inquiries of large scope and high impact, capable of producing the most pertinent and most operable answers on the basis of five main thematic directions of advance:

Program of CIC 2017, from Monday 09 octobre to Wednesday 11 octobre 2017.

  • Monday 09
  • Tuesday 10
  • Wednesday 11
  • Session 1 : plénière

    Panel 1 : Les institutions culturelles et scientifiques africaines : état des lieux – historique, profils, actualité

    • « Leçon introductive

    • « Présentation des exposés

    • « Penser une gouvernance de la science et de la technologie sensible aux inégalités globales  ».Pr Dany Rondeau, Université du Québec à Rimouski

    • « Défaite des universitaires africains et misère du politique africain : fractures de l’émergence et de la renaissance africaine ». Pr Pamphile Biyoghe, ÉcoleNormaleSupérieurede Libreville (Gabon)

    •  « L’Institut Fondamental d’Afrique Noire : organisation scientifique et culturelle dans le contexte de la société du Savoir ».Abdoulaye DIALLO

    • « La revue AfrikaZamani et la promotion de l’historiographie africaine (1972 – 2001) ».Pr Eugène Désiré ELOUNDOU, ENS/ Yaounde

    •  « Historicité des institutions scientifiques au Cameroun : le cas du centre national d’éducation ».Isis Ngo Binam Bikoi, MINRESI

    • « Des institutions Scientifiques et culturelles de la RDC : Etat des lieux ».Kayembe Katayi Delphin, Doctorant en anthropologie, Université de Kinshasa

    •  « Regard critique sur la coopération scientifique UNESCO-Afrique depuis 1960 : bilan, enjeux et perspectives ».NGAGOUM Edmond François Doctorant en Histoire à Université de Douala

     
  • Session 2 : plénière

    Panel 2 : Les institutions culturelles et scientifiques africaines devant la problématique de la renaissance africaine : culture, identités, patrimoine

    • « Leçon introductive

    • « Présentation des exposés

    • « Problématique de l’existence d’une école historiographique à TA MERI et origine égyptienne des sciences historiques ».NKOHGUE BALOG et Dominique MEVA’A ABOMO (Dr&PhD), Université de Douala (Cameroun)

    • « Institutionnalisation de la société civile et la musique africaines ».EMILE Moselly Batamack, Université Populaire Méroë-Africa Paris

    • « Jeunesse africaine et réappropriation de l’ésotérisme ancestral par le biais des Institutions traditionnelles ».Pr Kpwang K. Robert, Université de Yaoundé I

    • Literarytexts as a cultural institution for the preservation and transmission of cultural values and knowledge: A case study of some selected novels in Anglophone Cameroon Literature Lozzi Martial Meutem Kamtchueng, University of Maroua, Cameroon

    • « De la  porte du non-retour (Ouidah) à la Croix-des-Bossales(Port-au-Prince) : regards croisés entre objectification et dissimulation de la mémoire de l’esclavage ». Jean Mozart Feron, professeur-assistant et chargé de cours à la faculté d’ethnologie de l’Université d’état d’Haïti

    • Bimbia and Transatlantic Slavery: Diasporization of Culture, Identities,Heritage and Returns”. Pr.Lisa Aubrey, Arizona State University

    •  “Rediscovering The Spirit of Africa: Africana Renaissance and the Establishment of African Identity”. Anita M. Diop. Executive Director, African Roots and Heritage Foundation, USA

    Session 3 : plénière

    Panel 3 : Les institutions culturelles et scientifiques africaines dans les politiques globales et les stratégies nationales, régionales et internationales

    • « Leçon introductive

    • « Présentation des exposés

    • « Le rôle de l’IPHAMETRA dans le système de santé gabonais et l’émergence africaine ». Rodrigue TEZI, Université Omar Bongo

    • « La Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme au Cameroun: enjeux et défis pour une paix et un développement durables ».Pr Jules ASSOUMOU, Universite de Douala

    • « Défis et enjeux des institutions muséales dans la mise en valeur du patrimoine en vue d’un développement culturellement soutenable : le cas des peuples de l’espace UEMOA ». Dr Donikpo KONE, Université Félix Houphouët Boigny - Abidjan-Côte d’Ivoire

    • « Spécificité nationale et organisation de l’enseignement supérieur en République Démocratique du Congo : Rendement et efficacité de l’Université de Kinshasa ». Professeur Gauthier MUSENGE MWANZA, Université de Kinshasa 

    • « La recherche universitaire camerounaise est-elle porteuse d’innovations durables pour la sécurité alimentaire urbaine ? Cas de l’ENSAI de Ngaoundére ».  Eric Joël Fofiri Nzossie (Ph.D Université de Ngaoundéré), Ludovic Temple (HDR,Cirad, UMR Innovation, Montpellier (France)) et Robert Ndjouenkeu (Professeur Université de Ngaoundéré-ENSAI)

    •  « Etat et perspectives des études africaines dans les universités Marocaines ». ImaneEL FAKKAOUI, Université Hassan II, FLSH Ain chock Casablanca.

    • « Soutien des pouvoirs publics africains aux institutions culturelles et scientifiques à travers les fonds d’aide à la culture : le cas du Togo ». BoyeKomla Dogbe, Ministère de la communication, de la culture, des sports et de la formation civique

     
  • Session 4 : plénière

    Panel 4 : Les institutions culturelles et scientifiques africaines face aux grandes questions de l’émergence : éducation, gouvernance, économie, paix et sécurité

    • « Leçon introductive

    • « Présentation des exposés

    • «La construction juridique d’une politique culturelle commune en Afrique de la charte culturelle de l’Afrique de 1976 à la Charte de la Renaissance Culturelle de l’Afrique  de 2006: le cadre juridique culturel africain entre droit mou et droit dur»Dr Claude BEKOMBO JABEA, Université de Yaounde II

    •  « Institutions et politique culturelles en Afrique : le paradigme des industries culturelles et créatives ». Saliou Ndour, Université Gaston Berger, St Louis

    •  « Crise de l’émergence dans la recherche scientifique au Gabon » Pr Bernardin MINKO MVE, Université Omar Bongo, Gabon

    • « La formalisation de l’économie majoritaire comme facteur d’émergence et de Renaissance africaines : le rôle des institutions » Benoit Christian Nyemek, Université de Douala

    • « Exercice du pouvoir politique et positionnement des élites locales : une rémanence successorale dans les chefferies patrimoniales » Ignace Bertrand Nzana, Université de Ngaoundere, et Alexandre Njalla, UCAC-Yaounde.

    • « Le développement durable a l’épreuve des savoirs endogenes africains : éléments pour une déconstruction du paradigme du« grand partage » dans la problématique écologique ». Alawadi Zelao, Université de Dschang

    • « Les institutions de défense et de sécurité camerounaises a l’épreuve des institutions et imaginaires magico-religieux de la criminalité ». Augustin Denis Samnick

    Session 5 : plénière

    Panel 5 : Les institutions culturelles et scientifiques africaines comme socle matriciel de la libération achevée de l’Afrique par une nouvelle pensée africaine décolonisée et décomplexée 

    • « Leçon introductive

    • « Présentation des exposés

    • The institutionalization of neo-orality in contemporary Africa: across-cultural approach to a "new cultural dynamic” born in the 2000s”. Marius Yannick Binyou Bi Homb (National University of Laos, LAOS) & Lilia Kilburn (Harvard University, USA)

    • « Libérer l’Afrique par ses institutions culturelles de formation et de recherches ». Pr Brahim Thioune, Université Cheikh Anta Diop de Dakar - Sénégal

    • African Cultural and Scientific Institutions as Matrix Base of Africa’s Complete Liberation through a Decolonised Complex Free New African Thought”.  Dr. Ferdinand I. Anikwe KSJI, JP, Director-General, Centre for Black and African Arts and Civilization (CBAAC), Nigeria

    • « Renaissance africaine et décolonisation des savoirs dans les institutions scientifiques africaines : partir du modèle de Kwasi Wiredu ».Pr Ernest-Marie Mbonda, Université de Moncton, Canada

    • « Fondements et finalités épistémo-éthiques de l’Emergence et de la Renaissance africaines ». Pr Didier Ngalebaye, Université Marien Ngouabi, Brazzaville, Congo

    • « La construction du soft power africain sur la scène internationale : réflexion sur l’operationnalité de la philosophie de l’ubuntu en Afrique et dans la diaspora noire des amériques sous le prisme du CICIBA ». Jean Paul Tam, MINREX, Cameroun

    • Contextualising Science Literacy Through Inquiry-Based Learning in African Languages”, Dr. Zehlia Babaci-Wilhite, University of California-Berkeley, USA

     

 

 

Call for Papers


 


CIC 2017

Les conférenciers
CIC 2017

Les communications
CIC 2017

Informations générales
CIC 2017

Le CIC 2017 en direct